Toutes grandes marques de luxe est sujet à la contre-façon. Louboutin, notamment, essaie par tous les moyens de la combattre. Pour essayer de renseigner au mieux ses clients, la maison de luxe a créé un site, stopfake.christianlouboutin.com. Des actualités sont disponibles sur le site, comme les saisies de fausses Louboutins à travers le monde. Une équipe parcourt les sites d’enchères et d’annonces afin de supprimer les arnaques ainsi que les blogs et les réseaux sociaux, une collaboration étroite avec les moteurs de recherche permet de fermer les sites frauduleux, des raids d’intervention dans les usines, entrepôts et marchés sont mis aussi en place.

Les actualités sur la contre-façon par Christian Louboutin

Les actualités sur la contre-façon par Christian Louboutin © Capture Site

Comment éviter les arnaques par soi-même ?

Les offres trop alléchantes

Tout d’abord, il faut abandonner l’idée de pouvoir acquérir des Louboutins vraiment peu chers. Si coup de chance il y a, ce sera par une revente sur un vide-dressing donc d’un particulier. Il faut alors demander la facture où le nom de l’acheteur apparaît, vérifier la boite qui est en carton solide et les chaussures sont gardées dans deux pochons rouges avec le logo de la marque. Si toutes ces caractéristiques ne sont pas réunies, la paire de chaussures est fausse.

L’adresse du site

L’adresse du site est très importante. Il suffit de regarder pour comprendre que les sites sont frauduleux. A oublier les adresses comme « louboutinpascher », « boutique-louboutin »… La seule vraie boutique avec le nom de la marque dedans reste christianlouboutin.com. Un moteur de recherche est disponible pour voir si l’adresse du site est bonne ou non. Mais attention, tous les sites ne sont pas répertoriés.

Le moteur de recherche pour la contre-façon sur le site de Christian Louboutin

Le moteur de recherche pour la contre-façon sur le site de Christian Louboutin © Capture Site

Mentions légales et avis des clients

Si le site semble vraiment légal, il faut regarder les mentions légales qui sont souvent en bas de page. S’il n’y en a pas, c’est mauvais signe. S’il y en a, taper le nom du site dans un moteur de recherche pour voir si des avis ont été laissés par d’autres clients. Enfin, si un doute persiste, n’achetez pas. Il vaut mieux ne pas avoir la paire de chaussures de ses rêves que de perdre de l’argent ou de recevoir une paire de chaussures qui pourrait s’avérer dangereuse pour vos chevilles.

© Louboutin

© Louboutin